Oxygène actif: 7 choses à savoir avant l’utiliser

Il faut connaître certaines choses avant d’utiliser l’Oxygène actif.

L’oxygène actif

Utilisé pour le traitement des piscines, l’oxygène actif est très efficace, on n’en parle pas forcément assez. Voici 7 choses que vous devez savoir avant de l’utiliser.

7 choses à savoir sur l’oxygène actif

  • L’oxygène actif, c’est quoi ?

Produit écologique qu’exterminent les micro-organismes par oxydation, l’oxygène actif ne dégage aucun sous-produit toxique. On l’utilise généralement pour purifier l’eau des piscines. Ce composant contient du permanganate de potassium KMnO4, de l’eau oxygénée H2O2 sous forme liquide ou sous forme solide, en poudre ou en pastille de couleur blanche, du sel triple, du mono persulfate de potassium (H3K5O18S4). Le produit ne modifie pas le pH de l’eau de la piscine, n’irrite pas la peau ni les yeux encore moins ses muqueuses. Il est également utilisé contre les petits organismes comme les algues mais avec un effet assez éphémère. Il faut donc recommencer plusieurs fois l’opération pour avoir un résultat concret. La quantité de produit utilisée est donc plus élevée qu’en ce qui concerne le chlore par exemple qui est moins onéreux mais plus toxique.

  • Comment utiliser l’oxygène actif ?

Sa durée étant courte une fois dans l’eau, il faut savoir utiliser avec précaution l’oxygène actif. Ses effets disparaissent plutôt rapidement, il faut donc lui adjoindre d’autres produits de traitement désinfectant comme le brome, le PHMB, l’UV et le chlore. Il améliore le traitement de deux produits : le chlore et le PHMB. Avec le chlore, les particules de la chlolaramine sont métamorphosées en chlore actif. Avec le PHMB par contre, son effet oxydant cumulé à la désinfection du PHMB, la combinaison est efficace pour traiter l’eau, et l’oxygène actif y joue dans ce cas un rôle d’algicide. On l’utilise donc pour les bassins qui n’ont pas une grande surface ou contre la multiplication des algues. Dans l’eau chaude que constitue les spas par exemple ou lorsque le pH n’est pas entre 7 et 7,6 son efficacité est réduite. Il faut donc veiller à ce que le pH de l’eau soit maintenu dans cet intervalle. Il faut ensuite minutieusement faire le dosage mentionné sur les notices de votre produit.

N’occultez pas le fait que l’oxygène actif ne doit pas excéder 10 mg/l. Faites-vous aider par des bandelettes de mesure pour le contrôle. Un kit d’analyse (test électronique et test colorimétrique adaptés à l’oxygène actif, permettent de détecter le potentiel de désinfection de l’eau de la piscine). Un distributeur en oxygène actif, ou une pompe doseuse facilite le traitement de l’eau de la piscine. Il est compatible avec tous les types de revêtement d’une piscine. Lors de la dissolution de l’oxygène actif, il se transforme en oxygène et en eau après sa transformation. L’eau est ainsi saturée en oxygène sans pollution du bassin. L’atome d’oxygène supplémentaire que possède l’oxygène actif de par sa composition chimique par rapport à l’eau, lui donne une grande capacité d’oxydation. Cet oxygène va éliminer les matières organiques que sont les champignons, virus, bactéries, algues par oxydation et débarrasser l’eau de la piscine des déchets dont se nourrissent ses organismes. Aucune trace n’est laissée dans l’eau et aucun autre produit n’est résiduel dans l’eau comme la chloramine avec le chlore.

  • La forme de l’oxygène actif

Selon les marques, l’oxygène actif est sous plusieurs formes : granulées, en poudre/sels, liquide et en galets. Il faut toutefois savoir que la forme du produit n’a aucune incidence sur son efficacité. L’oxygène actif est un produit oxydant qui tue les micro-organismes dans la piscine. Sous forme liquide, il s’agit du peroxyde d’hydrogène. Il est concentré à hauteur de 35 % et dégage près de 130 litres d’oxygène actif par litre. Il est souvent utilisé en complément d’un autre produit. Le monopersulfate de potassium qui se présente sous forme granulé ou de mini-galets s’attaque au chloramine en plus de détruire tous déchets organiques présents dans la piscine. Il permet également de réactiver le chlore, on dit qu’il le régénère.

  • Traitement selon le type de bassin

Pour tout bassin dont le volume est en dessous de 30 m3, vous pouvez appliquer comme produit de traitement principal l’oxygène actif. Il faudra lui ajouter des produits complémentaires pour que cela suffise. Il s’agit de floculant, d’activateur, et de stabilisateur. Il existe plusieurs produits complets à base d’oxygène actif qui vous épargneront de tous ces produits complémentaires. Pour certains, la température ne limite pas leur efficacité. Dans le cas des bassins plus volumineux, il faudra une pompe doseuse ou un distributeur automatique pour la diffusion et la régulation du produit. Il faut dans ce cas laisser tourner le système de filtration. Ceci vous coûtera forcément plus en énergie électrique par rapport à une autre méthode. Vous pouvez également vous munir de générateurs d’oxygène actif pour vous permettre de mesurer, de calculer le taux et d’injecter la quantité nécessaire de produit dans la piscine. Vous aurez un fonctionnement optimisé mais le coût restera encore un gros handicap. L’oxygène actif est plus indiqué en termes de traitement choc. Il est dans ce cas beaucoup plus efficace que le chlore ou l’hypochlorite de calcium qui est moins onéreux.

L’oxygène actif voit les UV accélérer ses effets pour le rendre inefficace, encore plus rapidement qu’à l’accoutumée. Il faudra donc penser à y ajouter des agents qui stabilisent et autres activateurs d’oxygène pour rendre plus durable l’effet. Il faut également manipuler avec précaution ce produit qui peut provoquer des brûlures et est à conserver à l’abri de l’humidité et de l’air. À l’état pur, il est toxique et corrosif, il faut donc veiller à son bon stockage. L’oxygène actif peut rendre difficile la détection du taux de chlore dans l’eau. En effet, après plusieurs jours d’utilisation, il peut arriver que les bandelettes d’analyse ne détectent pas le chlore à cause des réactions chimiques de ce dernier avec l’oxygène actif. Son coût peut représenter également un inconvénient comparé aux autres produits du genre. En plus de cela, le fait de le combiner avec d’autres peut vous revenir encore plus cher et si, en plus de cela vous devez faire tourner à plein temps votre système de filtration, il faudra encore mettre la main à la poche pour la facture d’électricité.

  • les avantages

L’oxygène actif est compatible avec tous les traitements de piscine. Vous pouvez l’associer au chlore, au PHMB il y aura problème de compatibilité. Le brome, PHMB et le chlore ne sont par exemple pas compatibles entre eux. Il est bon de savoir qu’un traitement de piscine à l’oxygène, nécessite une bonne hydraulicité de cette dernière, un temps adapté pour faire la filtration et surtout l’adjonction de floculant pour augmenter la filtration des impuretés.

  • L’oxygène actif est écologique

Ne pique pas les yeux dans l’eau, ne dessèche pas la peau ou encore ne l’irrite pas. Quand il est en réaction pour purifier l’eau de la piscine, il finit en oxygène ou en eau sans polluer l’eau de la piscine. Dépourvu de composants stabilisant, l’oxygène actif bloque l’action de la désinfection.