Doigts déformés: que faire?

Au-delà de l’esthétisme, des doigts déformés peuvent être gênants, voire très douloureux.  La présence de nodules ou de déviations est la manifestation de maladies.  Quelles en sont les causes et comment les soigner ?

L’arthrose des doigts

L’arthrose des doigts est la conséquence d’une usure du cartilage qui recouvre les phalanges et  permet aux articulations de fonctionner. Elle est consécutive à l’âge, mais aussi à un traumatisme ou une inflammation (l’arthrite par exemple). Les doigts ont alors un aspect noueux en raison de la formation de nodules et peuvent être douloureux à la flexion.

Le traitement consiste à traiter la douleur. Des antalgiques sont prescrits, des anti-inflammatoires ou des infiltrations si la base du pouce est atteinte.  Parfois, une orthèse sera proposée pour soulager le pouce. Si les déformations deviennent importantes, une chirurgie sera envisagée. 

La polyarthrite rhumatoïde

Dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde, les doigts souffrent d’un rhumatisme inflammatoire. L’atteinte irréversible du tissu synovial destiné à lubrifier les articulations est à l’origine de diverses déformations comme le doigt à ressaut par exemple. Progressivement, l’articulation est détruite et un tissu soude les extrémités des os.

La principale cause de la maladie est génétique, elle est due à la présence  de l’antigène HLA-DR1 ou  HLA-DR4. Mais des facteurs environnementaux comme le tabac, des virus ou des bactéries, un choc émotionnel ou un problème hormonal sont également incriminés.

La maladie évolue par poussées tout au long de la vie. Un traitement médicamenteux de fond sera prescrit associé à des  séances de rééducation fonctionnelle. Dans les cas les plus sévères, une chirurgie sera proposée.

Le syndrome du canal carpien

Les premiers symptômes du syndrome du canal carpien se manifestent par une sensation d’engourdissement, de fourmillement dans les doigts accompagnés par une faiblesse musculaire. Sans traitement, les muscles de la main s’atrophient à terme.

L’origine de la maladie provient d’une compression du nerf médian et des tendons fléchisseurs des doigts, surtout du pouce. Il est recommandé de  porter une attelle au poignet pour le canal carpien afin de l’immobiliser. Pour soulager la douleur, plusieurs solutions : des antalgiques, des anti-inflammatoires ou des infiltrations. Parfois, on devra sectionner le ligament pour libérer les doigts.

Quelques gestes de prévention

Pour éviter la déformation des doigts, il faut éviter de porter des charges lourdes.  La pratique d’activités manuelles prolongées est également déconseillée.

La rééducation fonctionnelle permet de limiter les déformations et surtout de continuer à se servir de ses doigts.