Début de l'année dernière, quand je préparais mon voyage au Burkina Faso, j'ai commencé à prendre l'habitude d'avoir un carnet sur moi, pour noter toutes les questions que je pourrais avoir à propos du voyage, ou une liste d'affaires à acheter ou dont il fallait surveiller le prix.

Avant cela, j'utilisais des dos de factures, de flyers ou d'autres prospectus, voir même les "pages qui ne servent à rien" de mon chéquier (pour les jours où j'ai mon chéquier sur moi), mais cela ne donnait rien de très organisé.

Même si je n'ai pas une belle écriture, que je ne sais pas écrire droit sans ligne et que cela devient vraiment brouillon si je dois écrire dans un transport quelconque, mon petit carnet est un joli pot-pourri de ces derniers 18 mois, que j'ai envie de vous partager aujourd'hui.

  • Suite à un reportage sur la mozzarella, j'ai découvert une variété que je ne me suis promise de goûter  : la scarmoza. C'est une variété de mozzarella plus vieille, et surtout fumée. Et qu'à Paris, il existe des bars mozzarella (enfin au moins un). Je n'avais pas noté l'adresse, mais cela doit se retrouver facilement.
  • J'aime regarder l'actualisation des vieux panneaux d'affichages des trains dans les gares. Vous savez, ceux dont les lettres tournent quinze mille fois avant de se placer sur la bonne. Montparnasse et Bordeaux en sont encore pourvus. Je regrette ceux de Metz qui étaient écrits bien gros, je les voyais de bien loin et je pouvais me mettre à courir bien plus tôt que maintenant. Je voulais en faire un billet, mais je ne sais pas assez bien écrire pour retracer toute la nostalgie que ce genre de chose m'inspire.
  • Où, le 9 septembre 2009, place du Capitole, lors d'une commémoration de Claude Nougaro, j'ai découvert une chanson de l'espace (dont voici un extrait), écrite sous substance illicite, c'est certain. Lanturlu !
  • Le 15 novembre 2009, gare Montparnasse, une dame d'un certain âge s'assoit à côté de moi dans le hall, et tente de me vendre un livre qu'elle a écrit. Elle est infirmière et elle est restée otage plusieurs mois quand elle était en mission en Afrique. Son livre n'est resté qu'un an en librairie. Comment refuser sans vexer, ce genre de choses ?
  • Que je pourrais vous dire Igamsiqanaghhalek pour suivre mon blog depuis plus de 8 ans maintenant. C'est "Merci" en Yup'ik, qui est une langue parlée en Alaska et en Sibérie
  • Je m'étais écris de chercher des titres du groupe Vampire Week-End, rock indépendant, mais je ne l'ai jamais fait
  • On m'a conseillé les Vosne Romané et les Volnay dans la catégories bon bourgogne rouge
  • le 30 janvier 2010, j'ai participé à un sondage sur les titres qui passent à la radio. J'ai écouté 560 extraits de 8 secondes. Cela a duré deux heures, j'en suis sortie lessivée car cela demandait quand même une certaine concentration. Heureusement que c'était rémunéré !
  • Que si je suis dans une Fnac, j'essaye de chercher le CD d'Archive, live à la Géode pour mon chéri (mais cela fait un bail que je n'ai pas mis les pieds dans une fnac)
  • Le 17 mars 2010, des gens UMP avaient déployé une banderole "Stop aux bouchons, votez Brigitte Barèges", genre elle est capable va résoudre les problèmes de circulation sur la rocade, alors que Toulouse est un peu archaïque niveau transports (mais cela s'arrange tout doucement)
  • Même si je ne m'y connais pas, rue Saint Anne à Paris, j'aime beaucoup le Laï-Laï, très bon Gyoza et excellent Kani Tcha-Han (je me la pète hein, genre je m'y connais en plat japonais, mais pas du tout, c'est la magie de tout noter). C'est du riz sauté au crabe.
  • Et que dans le marais, dans le quartier juif rue des Rosiers dans le 4e, il y a un salon de thé casher, le Korcarz, qui te sert des pâtisseries comme si tu allais passer ton quatre heure chez une copine.
  • Au restaurant le Lion d'Or à Gorze, j'ai bu un super vin blanc moelleux, du pays de Loire : un Mont Louis
  • Au restaurant le Comptoir des Voyages à La Rochelle cette fois, j'ai encore bu un très bon vin blanc moelleux, d'Afrique du Sud, qui porte le doux nom d'Hane Poot Jerepigo.
Voilà pour les petites anecdotes. Ce petit carnet a été majoritairement rempli par les notes prises lors des visites d'appartements, puis les informations relatives aux prêts immobiliers avec des rendez-vous dans les établissements financiers, et enfin par les mesures (fausses et justes) de notre nouvel appartement.

Je finirais par un compte-rendu du Toulouse Carnet du 9 juillet 2010, où nous faisons un pique-nique d'intérieur, en comité restreint chez Chris. Nous avons appris à compter en binaire à Ardalia, que les filles parlent beaucoup de poils, de Paris et de son métro, ainsi que de Pigalle et des substances inconnues des jeunes filles de 22 ans (moi à l'époque), nous avons parlé de morpions, de pieuvre (très certainement de Paul le Poulpe), ainsi de l'écartement de quelque chose, mais je n'arrive plus à me relire.
En l'absence de Tarvalanion, j'ai fait tourner mon petit carnet vert. J'ai même promis, que moi, je publierai les petites dédicaces des participants ! Mieux vaut tard que jamais.

Sur ce, je m'en vais mettre au propres les informations importantes dans son successeur !