Boucledor.net

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

fleurs enki le chat

jeudi 2 janvier 2014

2014

Me remettre à la pâtisserie et progresser- Ne plus laisser moisir les mails sans réponse - Me remettre à la photo et progresser - Faire plein de randonnées dans les Pyrénées - Se laisser surprendre - Trouver un appartement - Courir 650 km - Faire un nouveau blog - Aller à Lisbonne et à Paris et à Londres et peut-être ailleurs aussi - Être bien dans mes baskets et mes Repetto - Faire un meuble - Manger plus de légumes et moins de viande - Apprendre à entretenir mon vélo  - Vendre le grand appartement - Apprendre à me faire une tresse africaine - Lire au moins 6 livres - Me remettre aux cinq Tibétains - Ne pas s'inscrire à la salle de sport - Ne pas suivre cette liste à tout prix

Bonne et heureuse année à vous tous qui passerez par là !

samedi 28 décembre 2013

Les agents immobiliers

Il faut que je vide mon sac. J'en peux plus de l'incompétence des agents immobiliers.

Alors à réfléchir à ce billet, je me demande si c'est de l'incompétence, du je-m'en-foutisme, ou si cette profession est prédisposée à être mauvaise en relations humaines. A moins que le problème vienne de moi. Mais comme petit un, je n'ai pas envie de me poser cette question en plus de toutes celles que je me pose actuellement, petit deux, je discute avec d'autres personnes qui soulèvent les mêmes problèmes, je vais écarter cette dernière possibilité.

Comme ce billet va user énormément d'amalgames, autant être claire d'entrée. Il y a effectivement des personnes compétentes et des agents dont j'ai apprécié le professionnalisme (je dis des, car j'ai foi en l'humanité, en quatre mois et une vingtaine de visites, j'en ai rencontré.... un). Et malheureusement, il n'est pas possible de ne travailler qu'avec les personnes avec qui le courant passe, mais il faut aussi se coltiner les autres pour au moins vous ouvrir des portes.

Nous côtoyons tous au quotidien un large panel de catégories socio-professionnelles, et j'ai l'impression, à l'heure actuelle, forte de mes deux expériences de recherches d'appartements, que ce métier est largement fait par dessus la jambe, avec peu de considération pour les acheteurs. Chose que je n'arrive pas à comprendre, car pour le quidam lambda, c'est un peu l'un des achats d'une vie. Tu aurais juste envie d'être épaulé, de te sentir en confiance, et cela devrait être une des composantes essentielles de leur métier.

Cela commence souvent par les annonces : style télégraphique, fautes d'orthographes, photos floues, mal cadrées voire complètement inutiles : comme si mettre en valeur un produit n'était pas important, alors que les émissions de Stéphane Plazza t'enseignent tout le contraire.

La malhonnêteté. Non, les appartements situés à côté du Zenith de Toulouse ne font pas partie du quartier St Cyprien, non un immeuble des années 80 n'est pas récent, non une distance de 800m du métro ne se fait pas en 5min à pieds. Sans compter ceux qui t'inventent une vie de quartier qui n'existe pas ou qui t'annoncent que les allées Maurice Sarrault sont classées aux monuments historiques et que du coup aucun immeuble de plus de trois étages n'y sera construit. Tout en visitant, sans sourciller, un appartement au 4e.
Du coup, à entendre de telles inepties, je me demande sans cesse ce qui est vrai dans leur discours. Je fais appel (pas forcément par choix, l'offre via des particuliers est assez réduite) à un professionnel pour me reposer sur leurs compétences et en fait, je me sens obligée de vérifier chacun de leur dire pour me rassurer.

Les égos surdimensionnés. Les "moi, Madame, j'ai 20 ans de métier". Ces agents qui ont fait déjà TOUS les types de travaux chez eux : le carrelage, tous les types de parquet, ont abattus des murs porteurs, mis des placards partout,  changer toutes les menuiseries. Le tout facilement, par eux-mêmes et pour pas très cher.  Ou alors, ceux qui ont déjà investit dans des biens similaires dans le quartier et qui en sont r.a.v.i.s. Ceux qui te jure sur tout leur arbre généalogique que les informations que tu exposes en arguments pour faire baisser le prix sont complètement erronées. Alors que justement, j'essaye d'être le plus factuelle possible pour être la plus crédible et solide possible. Et on me fiche de la mauvaise foi en pleine figure.

Et enfin, le manque d'empathie. Les agents immobiliers qui te tiennent des discours surréalistes sur leur client "non, mais j'ai une offre, ce pauv'couple n'a pas que trente mille euros d'apport, comment voulez-vous qu'ils s'en sortent". "Non mais là, mes clients payent l'impôt sur la fortune depuis l'âge de 26ans, même pas ils cherchent à négocier le prix". Effectivement, je ne fais pas le poids.
La pression que l'on te met à l'achat, comme si choisir l'endroit où tu vas vivre pendant les x prochaines années se décidaient plus rapidement qu'une commande de collants sur la Redoute. 

Je suis fatiguée de tout cela, j'aimerais vraiment pouvoir me débrouiller seule. Pas que je me sente meilleure ou compétente, mais au moins, j'aurais l'impression d'agir comme je le souhaite, et de maîtriser ce qui se dit, s'échange et se négocie.

mercredi 4 décembre 2013

Des spritz pour ATD !

Bon, j'avoue, je reprend aussi mon texte de 2011.

Des spritz cela vous dirait ? Comme en 2009 et comme en 2011 donc je me relance dans la pâtisserie caritative, toujours pour ATD Quart Monde. Je tiens vraiment à montrer mon soutien à l'engagement de Samantdi à cette ONG.

Il me tient à cœur d'essayer de consacrer un peu de temps et cette petite recette dont je suis si fière, à quelque chose qui me semble être important.

Alors voilà, jusqu'au 20 décembre, je vous propose de me faire parvenir vos dons, et en échange je vous offre des spritz.

Les dons sont complètement libres, il me semble très important de vous laisser le choix selon vos moyens et votre cœur. Ils sont déductibles des impôts à hauteur de 66%.

C'est très très simple : il suffit de m'envoyer un chèque à l'ordre de ATD Quart Monde.

Les dons seront affectés à ATD de Toulouse et serviront pour une action précise que le groupe souhaite mener en 2014 : permettre aux enfants qui suivent les rencontres mensuelles du dimanche de bénéficier d'une sensibilisation à la non-violence avec un intervenant spécialisé. En effet, nous remarquons que le quotidien très difficile de ces enfants les conduit à réagir avec beaucoup de violence les uns envers les autres, malgré l'amitié qu'ils tissent.
Le Mouvement ATD Quart-Monde ne distribue pas de denrées ni de vêtements mais a cependant besoin d'argent pour mener à bien ses combats. Cette vidéo vous en dira davantage : LA CAMPAGNE CHOC D'APPEL AUX DONS D'ATD QUART MONDE AVEC EURORSCG 360

Je ne prendrais pas de commandes, car c'est trop difficile à gérer pour moi. Sachez juste que les spritz pourront être aux noix, aux amandes, à la noix de coco ou au cacao. Si vous avez une allergie ou un dégoût, indiquez-le moi, le but n'est pas non plus de vous offrir un cadeau qui ne sera pas apprécié.
J'utilise du vrai beurre AOC, des œufs de poules élevées en plein air. Les noix proviennent de la campagne mosellane que mon père va glaner dans les friches aux alentours de son rucher ; les amandes et la noix de coco sont bio.

Envoyez moi un mail à florence@boucledor.net pour avoir mon adresse postale. Attention, pour ceux qui auraient déjà participé à l'opération pour le Burkina, nous avons changé d'adresse ;).

Merci à vous d'avance, et n'hésitez pas à en parler sur vos blogs, forums et réseaux sociaux préférés !

A bientôt !

mardi 29 octobre 2013

Credo

Je crois qu'il y autant de façons d'être heureux que d'individus sur terre. Que personne, j'ai bien dit personne, n'a le droit de regard sur votre conception du bonheur.

Je crois qu'on peut être heureux en couple, je crois que l'on peut être heureux célibataire, je crois qu'on peut être heureux avec 15 enfants, comme on peut l'être sans.

Je crois que le bonheur, c'est se laisser des portes ouvertes. Aux amis, à la vie, aux opportunités. Parce que le chemin qu'on désirait de tout notre cœur se révèle trop difficile ou que la destination ne se révèle pas aussi belle que prévue. Qu'on peut à tout moment revenir sur ses pas, mais qu'il y a toujours des découvertes à faire, des gens à connaître.

Je crois qu'on ne se connaît jamais assez, et qu'il faut travailler sa vie entière à explorer ses limites.

Je crois à la capacité de chacun à être heureux.

Carpe Diem.

lundi 13 mai 2013

Tarte tomate & aillet

Quand le printemps arrive, certains attendent avec impatience les asperges. Moi, c'est l'aillet.

Alors que je travaillais encore pour mon précédent employeur, avec quelques collègues nous avions pris l'habitude de nous faire livrer un panier de légumes par un primeur. Ce primeur ne faisait pas des paniers bio, mais avaient des produits d'une très grande qualité, choisit avec soin et majoritairement de producteurs du coin. Et ce primeur m'a fait découvrir l'aillet. Il s'agit de l'ail nouveau, avant que les têtes et gousses ne se forment.

Cela a un goût que je qualifierai entre le poireau et l'ail. Cela ne donne la mauvaise haleine de l'ail, c'est beaucoup plus doux et parfumé.

L'aillet est délicieuse en omelette, ou dans une salade verte, moi, je trouve que cela va divinement bien avec les tomates.

tarte tomates mozzarella thon aillet

Donc voici la recette qui remplit mon congelateur au printemps.

Pour 4 belles portions :

- une pâte brisée (moi je préfère la brisée, mais si vous préférez la feuilleté...)

- 400g de tomates pelées en conserves (une grosse boite sans le jus)

- une boite de thon (environ 250g égouté)

- une boule de mozzarella

- trois ou quatre tiges d'aillet

- une cuillère à café d'huile d'olive

- sel & poivre

Egouter et couper en cube les tomates.

Etaler la pâte dans un plateau à tarte, piquer le fond.

Préchauffer le four à 200 degrés

Au fond, étaler le thon égoutté et émietté.

Sur le dessus, les tomates en dés, puis l'aillet en fines rondelles puis la mozarella en cube.

Un filet d'huile d'olive et quelques tours de moulin à poivre plus tard, enfourner pour une vingtaine de minutes.

La saison ne dure pas très longtemps, il faut vite en profiter !

dimanche 12 mai 2013

Aujourd'hui safre

(Qui se jette avidement sur la nourriture)

Fera-t-on les safres tout à l'heure ? Je pense que je le serai. Nous avons bien mangé hier, un dîner improvisé à base de hamburger maison et de frites à la graisse de canard, du coup je ne mange rien maintenant parce que je n'ai pas faim, mais aussi pour avoir de l’appétit au brunch. Et ce ne sera pas seulement de l'appétit, mais sûrement de la gloutonnerie ! 

samedi 11 mai 2013

Aujourd'hui s'envaltonner

(Prendre un ton dégagé, s’émanciper)

Je m'envaltonne ? Mais de quoi ? Ai-je envaltonner quelqu'un ou quelque propos. Ce mot sonne faux à mes oreilles, j'essaye de le substantiver, mais je n'y arrive pas. Pourtant, je crois avoir envaltonné quand j'ai dit, j'espère sans la vexer, à mon médecin quand elle s'est excusée du cafouillage dans sa prise de rendez-vous, que j'ai l'habitude, je ne m'attendais pas à passer à l'heure.

Une douleur à la tête m'avait amenée à la voir. S'en est suivie une première prise de sang avec des résultats pas très jojo. Une deuxième prise de sang plus précise et une échographie plus tard montre que je suis un peu beaucoup carencée et que ce serait pas mal si j'arrêtais le thé.

Je promet de diminuer de moitié les quantités bues, m'enfin, j'ai toujours été anémique d'aussi loin que je me souvienne... Ne serais-je tout simplement pas dans le début de la courbe de gauss ? Dois-je vraiment me soucier de cela ? Je préfère m'en envaltonner.

- page 1 de 157